Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LIBERTÉ CHÉRIE - 50 ANS DE MOUVEMENT DE LIBÉRATION DES FEMMES - 1970-2020

1970, NAISSANCE DU MOUVEMENT DE LIBÉRATION DES FEMMES : LES LIVRES…

Les livres de l'histoire mais peut-être aussi, ceux qui parlent des questions que pose le passé (…) à ce présent dominateur.
Cette bibliographie n'est qu'un début et sera alimentée au fur et à mesure de nos possibilités. Bonne lecture !

 

Dictionnaire des féministes
France - XVIIIe-XXIe siècle
Christine Bard et Sylvie Chaperon
PUF, collection Hors collection, 2017 -www.puf.com

Paru en 2017, le Dictionnaire des féministes : France, XVIIIᵉ – XXIᵉ siècle est un dictionnaire biographique publié sous la direction de Christine Bard en collaboration avec Sylvie Chaperon. Ce dictionnaire présente dans une perspective historique des notices biographiques ou thématiques liées au féminisme en France sur un peu plus de trois siècles. Ces courts résumés sont signés par des historiennes (comme Michèle Perrot), des philosophes, des sociologues, des journalistes, des archivistes, des chercheuses et chercheurs en science politique, sociale ou littéraire. Leurs articles parviennent, par leur éclectisme et leur diversité de points de vue, à brosser un tableau exact de l’élan féministe dans toute sa féconde multiplicité.

_____

Nouvelle édition
du livre de Françoise Picq,
Libération des femmes, les années mouvement, 1993 aux éditions du Seuil.

Libération des femmes, quarante ans de mouvement
Françoise Picq
Collection Nouvelles Ouvertures
Editions Dialogues, distribution Sodis.

À la lumière des rencontres de l’année 2010, Françoise Picq réédite son ouvrage de référence, « Libération des femmes, les années mouvement », en l’agrémentant des réflexions et mises à jour nécessaires à sa réactualisation. Une somme claire, utile, écrite avec le double point de vue de l’histoire et de l’expérience personnelle.
Texte revu et augmenté analysant aussi l'histoire du renouveau féministe des années 90 et les débats d'aujourd'hui : parité, prostitution, voile islamique et toujours universalisme et différence des sexe…

_____

Réédition
Perturbation, ma sœur
Naissance d'un mouvement de femmes 1970-1972
Cathy Bernheim
Editions Félin poche, septembre 2010, 11,50€

Paru pour la première fois en 1983 aux éditions du Seuil, Perturbation ma sœur est le récit des trois premières années du mouvement de libération des femmes vécues par l'auteure, Perturbation. De la lecture d'un article de journal "Combat pour la libération de la femme" en passant par l'Arc de Triomphe le 26 août 1970… trois années, de rencontres, de prises de conscience, de politique, d'expériences, de combats…

____

Mouvement de Libération des Femmes
Textes premiers

Ces textes ont été réunis et présentés par Cathy Bernheim, Liliane Kandel, Françoise Picq et Nadja Ringart.
Éditions Stock, décembre 2009.

Voici donc des textes “premiers”. Ou plus exactement, quelques textes et documents parmi les premiers qui ont pu être lus en France, dans les années 1970, à propos de la libération des femmes.
Premiers, comme on a cru pouvoir dire des arts : ceux qui vinrent à l’aube. Porteurs de questions inédites pour donner à voir cette histoire émergente, une histoire qui se fait dans ses premiers moments, dans ses premiers débats.
Premiers, au sens où il y a des nombres premiers, qui ne peuvent être divisés que par un ou par eux-mêmes.
Premiers, comme le sont les êtres qui naissent, premiers à eux-mêmes, uniques. Chaque texte unique avance alors sur son chemin unique mais sur le même terrain, où il croise d’autres chemins, crée d’autres voies avec eux, formant réseau, se déployant comme le font des troupes pour faire mouvement.

____

40 ans de slogans féministes, 1970/2010
Éditions iXe, novembre 2011
600 slogans et 100 photos
rassemblées par Corinne App, Anne-Marie Faure-Fraisse, Béatrice Fraenkel, Lydie Rauzier

 …Pour tenir sur une durée de 40 ans et au-delà, il faut du souffle. Un grand souffle rageur et joyeux d’être collectif, que l’on sent vibrer dans les slogans et les photos ici rassemblés, manif après manif.
En filigrane, le livre dessine l’histoire de cette mobilisation de longue haleine, avec ses temps forts,  ses raisons d’être et ses exigences…

Du souvenir aux photographies, aux mots re-trouvés, décryptés, datés et restitués en images et graphies, le livre 40 ans de slogans féministe constitue une somme… mais surtout un travail historiographique des plus importants réalisé sur ce nouveau féminisme qu’a constitué le MLF, ce féminisme d’après 1968 qui s’est engagé pour la libération de chacune et de toutes les femmes…

Un travail mené avec une rigueur qui sait que rien n’est jamais fini et qui nous livre avec générosité non pas sa lecture mais celle que nous en ferons, celle de chacune et de toutes. L’œil de l’objectif photographique et celui, subjectif, de la photographe, et les mots tels qu’ils ont claqué dans les rues, tels que nous les avons dansés.

____

Merci les filles !
1970-2010

Valérie Ganne, Juliette Joste, Virginie Berthemet
Editions Hors Collection, mai 2010

Un petit livre rose et bleu tout ce qu’il y a de seyant qui prétend dévoiler « Tout ce qu’il faut savoir sur le féminisme pour être ravissante et pas idiote »… et qui le fait. Au total, 53 chapitres, 155 pages, et 70 illustrations originales pour raconter la longue marche des femmes en lutte pour leur libération, avec ses étapes marquantes, ses thèmes imposés, ses héroïnes et ses icônes de l’histoire récente ou contemporaine. « Rabat-joie, masculines, tue l’amour, les féministes ? Non, leur histoire est la nôtre », proclame la quatrième de couverture. Et dans un bel élan dont l’énergie nous emballe, elles passent en revue les batailles et les mot de désordre, les conquêtes et les défaites, sans autre a priori que l’égalité des sexes, ou genres. Leur credo : « Mieux vaut en rire que dramatiser ». Leur force : mêler la forme et le fond, l’impertinence et la réflexion, le cœur et l’esprit. Un livre comme une évidence. À lire dans tous les sens et en tous lieux. À offrir à celles et ceux qui voudraient bien savoir ce qui se cache derrière les sigles (FMA, MLF, MLA, MLAC, SCUM etc.) ou les termes nébuleux (guerrillères, queers, transgenres etc.), ou bien qui affirment « Je ne suis pas féministe, mais… ». Il n’y a pas de « mais » qui tienne. Un livre à découvrir.… Trois points, c’est tout.

____

ProChoix n° 46, décembre 2008.
MLF : le mythe des origines

Fin septembre, les rédactions reçoivent un communiqué des Editions des Femmes leur annonçant l'anniversaire du MLF deux ans en avance... A l'en croire, le mouvement de Libération des femmes aurait été fondé en 1968 par Antoinette Fouque (la propriétaire de cette maison d'édition). Les féministes ayant participé à ce mouvement, divers et dont le premier acte public remonte en réalité à 1970, hésitent entre franche rigolade et consternation : "Encore!"
Antoinette Fouque — qui porte une vision tout à fait particulière du féminisme (mot qu'elle a longtemps méprisé) — a déjà tenté de s'approprier l'image de ce mouvement. En 1979, elle déposait le sigle du MLF à l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) malgré les protestations d'autres courants féministes. A l'époque, ils avaient dénonçé l"'imposture" et les méthodes sectaires de l'organisation à l'origine de cette OPA.

Le communiqué de 2008 les oblige à reprendre du service. ProChoix leur a demandé de réagir, de se souvenir et de nous transmettre.
Un dossier géré par Cathy Bernheim, Cassandre, Sophie Chauveau, Catherine Deudon, Marie-Jo Dhavernas, Françoise Picq, Nadja Ringart

• 2008 : l'inquiétante familiarité (Collectif)
• MLF : 1970, année zéro  (Françoise Picq)
• Le féminisme pour les nuls  (Caroline Fourest)
• Antoinette Fouque a un petit côté sectaire  (Michelle Perrot)
• Cette boutique n'a rien d'obscur  (Anne)
• L'héritage féministe détourné  (Des femmes du MLF non déposé ni co-fondé)               
• Généalogie               
• La règle du jeu  (Cathy)
• La naissance d'une secte  (Nadja Ringart)
• Fragments d'un discours amoureux                                           
• 1979 : l'Odysée de la marque  (Cassandre)   
• Les nouveaux compagnons de route  (Marie-Jo Dhavernas)
• Un messianisme génésique  (Liliane Kandel)
• La géni(t)alité des femmes
• 8 mars : visite au mausolée du MLF  (Annette Lévy-Willard)
• Monique Wittig raconte...  ( à lire absolument n.d.l.b)      

____

Photographies
Un mouvement à soi
Catherine Deudon
Photographies du mouvement des femmes 1970 - 2001
Éditions Syllepses 2003

Catherine Deudon a suivi, l’appareil photo à la main, les mouvements de femmes en France.

Elle en a saisi les moments collectifs, ses figures comme ses visages, son histoire.

____                                       

1970 L'année des femmes
Patricia Duthion
Raga éditions

1970 a vu la naissance du mouvement de libération des femmes.
1975 a vu sa première victoire, la loi dépénalisant l’avortement.
De la liberté de parole à la liberté d’agir, de la liberté d’aimer à la liberté de créer, 50 ans plus tard, cette Liberté est toujours combative.
Ce récit traverse les premières années du mouvement de libération des femmes, vécues de l’intérieur, avec le regard subjectif qu’autorise un recul de cinquante années.

A commander à la librairie :
www.violetteandco.com/
01 43 72 16 07 - 102 rue de Charonne - 75011

____

Mon MLF
Marie-Jo Bonnet
Albin Michel


« Le MLF a changé ma vie. Oui, nous autres filles du MLF avons changé le monde et l’aventure n’a été ni austère ni ennuyeuse. On se devait d’être drôles, impertinentes, imaginatives, radicales, les slogans fusaient comme des feux d’artifice : "Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette", "il y a plus inconnu que le soldat inconnu, sa femme!" Des Gouines Rouges à la Spirale, en passant par le groupe d’études féministes de l’université Paris VII et bien d’autres collectifs fondés dans le feu de l’action, j’ai participé aux grands combats de toute une génération. La liberté des femmes est une conquête récente, on est prié de s’en souvenir et de la défendre. Avis aux jeunes générations ! » Marie-Jo Bonnet

____

Je suis une femme, pourquoi pas vous ?
1974-1979 : Quand je racontais le mouvement des femmes dans libération.

Martine Storti
Ed Michel de Maule

Martine Storti était journaliste à Libération, de l'automne 1974 à l'automne 1979. Quasi quotidiennement, elle a suivi le développement du mouvement, des idées, des revendications féministes, leur diffusion progressive dans la société française, les partis politiques, les syndicats, les institutions publiques et privées, les familles, les individus...

Jour après jour, semaine après semaine, elle a relayé ce qui se déployait sur la scène française (et souvent aussi dans d'autres pays), les femmes devenant en effet actrices de leur propre histoire dans un mouvement qui peu à peu concernait la presque totalité du monde.

____

Mémoires des temps futurs
Cathy Bernheim
Éditions Le Chant des voyelles
122 pages, 14 €

50 ans passés ou des millénaires… la question de la mémoire et des archives est aussi celle des expériences vécues, accumulées, qui marquent d’abord chacun.e dans sa trajectoire, sa présence au monde pour s’échouer tel un fossile sur la grêve des temps présents…

"…À lire comme un long poème", Jean-Pierre Andrevon, L'écran fantastique, octobre 2019.

Le récit se déroule dans un ou deux millénaires. En présence : trois sociétés étrangères les unes aux autres, lointaines descendantes de celles qui ont survécu aux apocalypses annoncées des siècles précédents. C'est de la fiction. De la science-fiction ? Plutôt de la SENS FICTION. Un texte s'adressant à la réalité des sens ou des sensations pour imaginer ensemble, au delà du raisonnable, des futurs possibles.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article